Faut-il une formation pour conduire une voiture sans permis ?

voiture sans permis ou voiturette

Publié le : 07 juin 20235 mins de lecture

Les voitures sans permis sont plus que jamais à la mode sur les parkings des lycées. Elles sont en passe de remplacer les scooters, jugés plus dangereux et moins confortables. Et pour cause, les voitures sans permis, n’ont plus rien à voir avec les « voiturettes », d’antan. Les constructeurs comme Renault et son AMI, les ont affublées d’un petit look moderne qui plaisent aux adolescents. Il faut dire que les adolescents peuvent conduire ces véhicules sans permis de conduire B ni code de la route, à partir de 14 ans. Cependant, pour conduire sans permis, il faut malgré tout respecter le code de la route, mais aussi quelques règles.

Qui peut conduire un véhicule sans permis?

Les conditions à remplir pour conduire un véhicule sans permis :

  • Vous devez avoir 14 ans ou plus.
  • Détenir Brevet de sécurité routière (BSR) catégorie AM pour toute personne née le ou après le 1er janvier 1988. Il n’est pas nécessaire pour les personnes nées avant 1988. Conduire un véhicule sans permis ne vous exempte pas de respecter le code de la route et les règles communes à tous les automobilistes.

Conduire sans permis : quelles sont les formalités obligatoires?

1. Passer le BSR (permis AM)

Le BSR (catégorie AM) permet de conduire un cyclomoteur ou un quadricyle léger à moteur. Ce que l’on appelle plus communément une voiturette. L’obtention de ce sésame se fait en plusieurs étapes :

La formation théorique

L’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) est dispensée gratuitement au collège. En 5° pour l’ASSR1 et en classe de 3° pour l’ASSR2 (avant 16 ans).

La formation pratique

Pour suivre cette formation pratique permettant de conduire une voiture sans permis, il est nécessaire de s’inscrire dans une auto-école et de suivre un minimum de 8 heures de conduite (code de la route, conduite hors circulation puis sur route). Le coût du BSR peut varier de 150 à 400 euros selon les auto-écoles.

2. Immatriculer sa voiture sans permis

Conduire sans permis ne dispense pas de l’immatriculation de votre voiture. Pour obtenir une carte grise, il faut effectuer la même procédure qu’un véhicule traditionnel dans le département. La plaque d’immatriculation doit être apposée à l’arrière du véhicule.

3. Souscrire une assurance auto sans permis

Vous devez être assuré pour conduire une voiture sans permis. À cet effet, au moins une garantie de responsabilité civile est requise. Si vous le souhaitez, vous pouvez également opter pour une assurance tous risques. Aujourd’hui, il est possible de s’assurer en direct à une assurance voiture sans permis. Le tarif de l’assurance d’une voiturette est généralement inférieur à celui d’un véhicule traditionnel.

4. Conduite sans permis sans contrôle technique

Les voitures sans permis sont dispensées du contrôle technique. Pour les véhicules traditionnels, il est obligatoire avant la quatrième année du véhicule, puis tous les deux ans.

Pourquoi conduire un véhicule sans permis?

Si vous ne souhaitez pas passer ou récupérer un permis de conduire (par exemple, dans le cas d’un permis annulé), vous pouvez choisir de conduire une voiture sans permis. Effectivement, la formation en auto-école coûte cher et peut prendre plusieurs mois. Ces restrictions ne sont souvent pas en adéquation avec le quotidien de la vie professionnelle, des études ou de la vie familiale. Par ailleurs, la conduite de voiture sans permis ne peut être révoquée en raison d’une interdiction de conduite imposée par un juge [permis suspendu ou d’un conducteur qui a été révoqué et a le droit de conduire sans permis].

Les voitures sont permis sont aussi considérées comme le véhicule idéal en ville. Toutes petites, elles peuvent se faufiler partout et surtout se garer plus facilement. L’offre est de plus en plus étoffées chez les constructeurs, à tel point que Renault et Citroën se sont lancés dans le créneaux. Cela vous tente ? Voici un panorama des meilleures voitures sans permis.

 

Plan du site