Consultation à distance : une solution pour pallier la pénurie de médecins ?

Publié le : 08 juin 20234 mins de lecture

Si elle existe depuis des années, la téléconsultation médicale n’a jamais été autant sollicitée que depuis la période de pandémie. Pratique, tant pour les personnes qui souhaitent éviter tout déplacement que pour celles qui n’en ont tout simplement pas le temps, ce nouveau mode de consultation partage la même valeur qu’une consultation médicale classique. Mais est-elle pour autant une solution face à la pénurie de médecins ?

La consultation médicale, une solution à la pénurie de médecins ?

Le recours à la téléconsultation relève uniquement de la décision d’un médecin qui souhaite proposer ses services de consultation à distance via vidéotransmission à travers une plateforme sécurisée. La consultation peut être effectuée avec ou sans l’assistance d’un professionnel de santé. Il convient de noter que le tarif proposé reste le même que lors d’une consultation en présentiel et que la prise en charge par l’assurance maladie est la même que pour une consultation classique. D’ailleurs, cette pratique s’inscrit dans le respect du parcours de soins coordonnés. Elle est également prise en compte par les mutuelles.

Autrement dit, le patient peut être réorienté par son médecin traitant vers la téléconsultation (dans le cas où il propose lui-même ce type de service) ou vers un autre médecin qui pratique la téléconsultation. De par ses nombreux avantages, cette pratique est une alternative idéale pour maîtriser le coût des dépenses sanitaires et pallier la pénurie de médecins dans certaines zones où les services médicaux se font très rares.

Quels sont les avantages et inconvénients de la consultation à distance ?

La téléconsultation est au cœur de bien des controverses. En effet, si d’un côté, les défenseurs jugent que cette pratique permet un conseil quasi-immédiat, un accompagnement de la médecine traditionnelle et surtout, de pallier aux manques de médecins dans certaines régions, les opposants ne sont pas du même avis. Ces derniers s’inquiètent surtout sur la qualité de la prestation offerte, jugeant impossible qu’une téléconsultation puisse offrir un diagnostic complet et pertinent, ce qui représente de vrais risques pour le patient. Pour eux, la consultation physique est primordiale pour une analyse plus pertinente. Bien que les avis soient divisés, de plus en plus de patients optent pour ce nouveau mode de consultation.

Quels types de médecins peuvent pratiquer la téléconsultation ?

Tout médecin libéral ou salarié d’un établissement de santé sont désormais autorisés à proposer des services de téléconsultation, et ce, indépendamment de sa spécialité et de son secteur d’exercice. Cela concerne aussi bien les médecins généralistes que spécialistes, les médecins conventionnés secteur 1 comme ceux étant conventionnés secteur 2, mais également ceux qui exercent en maison ou centre de santé, en Ehpad, en hôpital ou clinique ou en cabinet de ville. Bien que la décision émane du médecin, il doit tenir compte de la situation de son patient avant de proposer ce type de service.

Plan du site